Que faire pour réussir sa négociation salariale lors d’un entretien ?

La négociation de salaire est l’une des questions qui préoccupe de nombreux candidats lors des entretiens d’embauche.

Le plus souvent, la plupart des candidats prennent des décisions qui vont à l’encontre de leurs intérêts lors des négociations de salaire. Si cela vous est déjà arrivé lors d’un entretien d’embauche, soyez rassuré qu’après la lecture de cet article, vous ne tomberez plus jamais dans des pièges. En effet, nous partagerons avec vous les meilleurs conseils d’experts pour réussir sa négociation salariale. De cette manière, vous pourrez tirer le meilleur parti lors de vos prochaines négociations salariales.

Homme portant une cravate

Réussir sa négociation de salaire : se renseigner sur le taux de salaire en vigueur

Si vous désirez recevoir le salaire que vous méritez, il est primordial de connaître le taux en vigueur dans votre secteur d’activité et dans votre espace géographique. Si vous faites l’erreur de commencer les négociations sans avoir ses informations, vous serez à la merci du responsable de recrutement. À partir de vos échanges, ce dernier qui le plus souvent est expérimenté, saura comment prendre contrôle de vos conversations.

Alors faites des recherches en ligne sur la rémunération salariale de votre secteur d’activité ou interrogez d’autres personnes de votre domaine. Ainsi, cela vous évitera d’être victime d’un écart de rémunération.

Ordinateurs

Connaître exactement le salaire offert à son poste ?

Selon une étude menée par les chercheurs de la Columbia Business School, demander un chiffre précis lors des négociations s’avère être un avantage. Ainsi, si désirez un salaire annuel de 30 000 €, vous pouvez lors des négociations demander 30 075 €.

Ce chiffre fera penser au recruteur que vous avez mené des recherches approfondies sur le salaire offert pour le poste. De ce fait, il sera plus enclin à vous offrir la somme qui est la plus proche du montant exigé pour votre poste.

Soyez prêt à refuser s’il le faut

Avant toute négociation, fixez vous un montant en dessous duquel vous ne ferez aucun compromis. Cette somme doit être fixée en fonction de votre valeur marchande, de vos besoins financiers et de ce dont vous avez besoin pour vous sertir à l’aise avec le salaire qui vous est attribué. Certes, il n’est pas facile de se retirer d’une offre. Mais il faut avoir le cran et savoir quand le faire.

Attendez le bon moment pour faire une demande d’augmentation

Le plus souvent, la plupart des salariés attendent la période d’évaluation des performances pour demander des augmentations de salaires. Or, à ce moment-là, les employeurs ont déjà défini les montants qui seront ajustés au salaire de chaque employé.

Au lieu d’attendre à la dernière minute pour faire une demande d’augmentation, il vaudrait mieux commencer à évoquer cela avec le patron environ 3 à 4 mois en avance. Parce que c’est durant cette période qu’il décide des montants à augmenter pour chaque salarié.

Vanter vos compétences

Bien que le salaire puisse dépendre de plusieurs d’autres facteurs, le plus souvent, la rémunération se définit en fonction des compétences de la personne que l’on a en face de soi. Ceci dit, avant d’aller à un entretien d’embauche, vous devez faire un point sur l’ensemble des compétences acquises au cours de votre carrière.
Pour ce faire, vous devez les dresser sur une feuille et les répéter autant de fois que possible. Cela vous aidera à démontrer votre valeur auprès de vos employeurs.

Mettez-vous en confiance

En voyant la façon dont vous vous comportez lors de votre entretien, le responsable du recrutement peut facilement déterminer votre personnalité. Ainsi, à partir de là, il saura comment vous faire craquer afin de tirer le meilleur parti de vous lors de la négociation. Pour éviter que cela n’arrive, vous devez donner une fière allure de votre personnalité, être souriant et avoir confiance en vous dès votre entrée dans la salle d’entretien. Vous avez des astuces et des conseils pour réussir sa négociation salariale.